Les épreuves
Rigueur et sécurité

 Brevet Grand Gibier comporte deux épreuves :

Une épreuve de tir sur cible fixe et mobile (cible anatomique représentant un sanglier)

Une épreuve théorique de contrôle des connaissances sur diapositives avec questions à choix multiple.

Pour obtenir le brevet, le candidat doit satisfaire aux deux épreuves.

Deux catégories sont prévues :

Le Brevet Grand Gibier 1er Degré - insigne ARGENT.

Le Brevet Grand Gibier 2ème Degré ou "Brevet de gestionnaire" insigne OR.

EPREUVE THEORIQUE

Contrôle des connaissances par questions avec support de diapositives.

BREVET GRAND GIBIER 1er Degré (Argent) : 100 questions dont 4 éliminatoires.

Cette épreuve est réussie lorsque :

  • le candidat a répondu correctement aux 4 questions éliminatoires ;
  • le candidat a répondu correctement à au moins 80 questions sur 100.

1. Connaissance des espèces : 40 questions

Identification - Biologie - Reproduction - Comportement

  • Le sanglier : 12 questions 
  • Le cerf : 8 questions 
  • Le chevreuil : 12 questions 
  • Le chamois, l'isard : 4 questions 
  • Le mouflon : 2 questions 
  •  Les maladies du gibier : 2 questions     

2. Connaissance de la forêt : 20 questions

  • Les traces : 1 question 
  • Les laissées : 1 question 
  • La sylviculture : mèthodes, arbres, fruits 10 questions 
  • Les petits animaux : 3 questions 
  • Les oiseaux : 1 question 
  • Les mammifères, les insectes : 1 question 
  • La flore : 2 questions 
  • Les champignons et fleurs : 1 question     

3. La chasse du Grand Gibier : 30 questions

  • Armes, munitions, optiques, sécurité : 10 questions 
  • La réglementation : 4 questions 
  • Les chiens pour le grand gibier : 6 questions 
  • Réactions des animaux blessés : 2 questions 
  • Indices de blessures : 5 questions 
  • Les modes de chasse (incluant la vénerie) : 3 questions 

4. La gestion des espèces : 10 questions 

  • L'accroissement des populations 
  • Les pertes 
  • Les prélèvements possibles 
  • Les densités 
  • Les dégâts             

BREVET GRAND GIBIER 2e Degré (Or) : 30 questions supplémentaires, dont 3 éliminatoires.

Cette épreuve est réussie lorsque : 

  • le candidat a répondu correctement aux 3 questions éliminatoires ;
  • le candidat a répondu correctement à au moins 25 questions sur 30.

La gestion d'un territoire

  • Les responsabilités du directeur de chasse.
  • Le recensement des populations.
  • L'élaboration d'un plan de chasse, quantitatif et qualitatif.
  • L'organisation de la chasse.
  • La réglementation.
  • Les particularités territoriales.
  • Les aménagements.
  • La lutte contre les dégâts.
  • La prophylaxie et les soins des maladies du gibier.
  • Les trophées.
  • Les Honneurs au gibier.

EPREUVE DE TIR

Le candidat utilise son arme habituelle, carabine ou fusil lisse. L'épreuve est divisée en deux phases :

  • 5 balles sur cible fixe, à 30 mètres, debout, sans appui ;
  • 5 balles sur cible mobile, à 25 mètres, debout, à bras francs.

Les tirs s'effectuent sur la cible anatomique "sanglier" (modèle déposé par l'A.N.C.G.G.) qui comporte des zones à points positifs ou négatifs.

Décompte des points

25 points au maximum par phase, soit au total 50 points possibles pour l'épreuve.

L'épreuve de tir est considérée comme réussie à partir d'un total de 25 points.

Un zéro dans l'une des deux phases est éliminatoire.

Tirs d'essai

Avant l'épreuve, le tir de 3 cartouches au plus sera autorisé à titre d'essai.

Chaque candidat reçoit un exemplaire du règlement détaillé de l'épreuve de tir. 

Un accent tout particulier est mis sur la sécurité. Le comportement pendant l'épreuve peut être éliminatoire (manipulation maladroite ou dangereuse de l'arme).

L'épreuve de tir a généralement lieu à une date différente de l'épreuve théorique.

Le Brevet Grand Gibier option Arc

Cette option est spécialement destinée aux chasseurs à l'arc.

Elle est accessible aux archers ayant assisté à la formation complémentaire obligatoire pour chasser à l'arc et détenteurs de l'attestation délivrée désormais par les fédérations de chasseurs.

L'épreuve théorique est identique tandis que l'épreuve pratique à la carabine est remplacée par une épreuve à l'arc.

L'épreuve pratique est composée de 2 séries de 5 flèches.

  • une série à 8 mètres
  • une série à 12 mètres

Les tirs s'effectuent sur une cible de sanglier en 2 dimensions, spécifique pour le tir à l'arc et déposée par l'ANCGG. Une cible en 3 dimensions est en cours d'élaboration.

Le candidat doit totaliser 25 points sur un maximum de 50, avec au moins un point positif sur chaque distance.

Les archers ayant réussi les épreuves théoriques du 1er et du 2ème degré (niveau or) se voient remettre un insigne spécifique or sur fond rouge. Ceux ayant réussi le niveau argent reçoivent l'insigne argent sur fond vert.